«

»

L’Ironman du ski : le Défi Boréal

L’Ironman du ski : le Défi Boréal
par Devashish Paul, Ottawa,
Collaboration spéciale

Ils étaient 29 skieurs en style libre au matin du 26 février 2005 à prendre part à la première édition du Défi Boréal (www.defiboreal.com). «La loppet d’un jour la plus longue au monde» affirment les organisateurs de cette épreuve de 100 km. En route pour ce voyage au long cours dans l’un des plus fabuleux paysages naturels à l’est de Rocheuses.

Le vent soufflait du nord-ouest à 30 km/h, la température atteignait à peine -19 °C. C’est droit devant ce décor de carte postale qu’on s’est élancé au matin du 26 février sur la piste spécialement tracée pour l’occasion par les motoneigistes de la région et autres citoyens bénévoles. Les premiers 55 km ont eu de quoi couper le souffle, non seulement par l’intensité des dénivelés, mais aussi par la beauté vierge des paysages. Pour un peu, on aurait vu surgir de cette toile immaculée ces vieux amérindiens sages d’un passé révolu… Mais en bouclant en direction de Forestville, le fort vent de dos et le soleil de face ont eu tôt fait de ramener les esprits à la réalité.

Têtes d’affiche
Les skieurs ont la notoire habitude de démarrer en fous. Cette course de 100 km n’aura pas fait exception. Steve Cyr, troisième au 50 km libre à la Keskinada et trois fois olympien au biathlon, démarre sur les chapeaux de roues. Paul Tolomiczenko et Phil Shaw, tous les deux dans les 15 premiers à la Keski la fin de semaine précédente, tentent de le suivre mais doivent se résoudre à demeurer derrière le quatrième, le marathonien et ancien membre de l’Équipe nationale, Mike Dyon.

Pour sa part, Steve continue d’avaler kilomètre sur kilomètre, passant au 45e km environ une demi-heure avant les autres. C’est à cet endroit que Mike Dyon en profite pour prendre de l’avance sur Paul Tolomiczenko, qui vient de s’arrêter pour fouiller dans son sac, amené là par les organisateurs. Phil Shaw suit Dyon dans son échappée. Tolomiczenko ne parviendra pas à les rattraper. L’endurance de Steve Cyr, acquise au cours de plusieurs années de courses de ski, lui aura permis d’arriver 20 minutes avant les autres, en un temps de 5h11. Il avoue avoir cassé au 95e km, mais il a pu terminer sur ses skis, porté par sa seule énergie de jusqu’au-boutiste. Dyon, qui a réussi à distancer Phil Shaw, termine deuxième. Shaw croise la ligne d’arrivée au 3e rang. Paul Tolomiczenko arrive 4e. Il déclare : « J’ai mal coursé ; je n’aurais pas dû suivre l’olympien les 10 premiers kilomètres… mais ça en valait la peine parce que vous ne savez jamais jusqu’où vous pouvez vous pousser à moins de l’essayer. » Patrick Bellemare arrive bon cinquième après avoir skié tout le parcours en solitaire.

Et autres courageux
Derrière eux, quelque dix skieurs groupés avancent résolument en se relayant, dans l’espoir de briser ensemble la barrière des 6 heures, un Gold Standard pour cette distance. Déjà au 45e km, l’éventualité de briser la marque des 6h00 s’amenuise, à moins que les skieurs ne décident d’accélérer à une cadence d’enfer dans la deuxième moitié du parcours. Se trouve dans ce peloton l’illustre Paul Junique, qui raconte ses propres péripéties dans l’article ci-après, avec toute la verve qu’on lui connaît. Avec un temps tout à fait incroyable de 6h17 dans ce 100 km, cet honorable Maître aura complété en février la triple couronne des courses de ski au Québec.

Du côté des femmes, la lutte se sera montrée beaucoup plus serrée. Je vous invite à lire ce qu’en dit Diane Bouchard en page 8.

Énergie bien investie
Les skieurs auront aussi donné du leur pour une bonne cause. En effet, les organisateurs visaient aussi à amasser des fonds pour l’école secondaire locale où enseignent trois des fondateurs du Défi (Éric Maltais, Gino Jean et David Delauney). L’argent amassé servira à acheter de l’équipement de sport et à financer les activités sportives de l’école. Les commanditaires ont couvert 100 % des coûts associés à l’événement et les 100 $ d’inscription additionnés à la levée de fonds ont permis d’accumuler la somme de 10 000 $ pour l’école.

Félicitations aux organisateurs!

Mai 2005

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>