«

»

I remember you! ( extrait d’un journal suédois )

I remember you!

NDLR : Cet article est extrait d’un journal suédois. Le Canadien cité s’appelle Georges Girard.

 » I remember you! « , entendis-je soudain quelqu’un prononcer avec un accent français derrière moi. Cela se passait à l’aéroport Linate de Milan. Nous étions en route vers Folgaria pour la Masters World Cup. C’était, en effet, à moi que s’adressait cette personne qui, je l’appris plus tard, était un Canadien de 82 ans. Nous étions dans le hall des arrivées et attendions nos équipements. Il avait fait le voyage seul à partir du Canada via Paris et se trouvait maintenant à Milan sans avoir planifié le reste du trajet jusqu’à Folgaria. Un autocar nolisé attendait la troupe suédoise à la sortie de l’aéroport et nous avons invité le Canadien à nous accompagner, invitation qu’il accepta avec beaucoup de gratitude. Le voyage dura trois heures, et je me suis demandé, par la suite, comment il avait compté se rendre jusqu’à Folgaria avec tout son attirail.

Il se peut fort bien que nous nous soyons rencontrés lors d’une Masters auparavant, mais, à part cela, nous ne connaissions pas ce skieur enthousiaste qui ne s’exprimait quasiment qu’en français. Il se demandait si Elis Furhoff, qu’il appelait  » The Champ « , était du voyage et, comme c’était le cas, il comprit que les médailles d’or dans la vraie classe des vétérans étaient déjà réservées. Il savait de quoi il parlait, car Elis a remporté, comme tout le monde s’y attendait, ses trois médailles d’or dans la catégorie homme de 80 ans et plus. La Suède a réalisé sa deuxième meilleure performance à une Masters depuis la création de cette coupe en 1980 ayant, à part Elis, quatre skieurs qui ont réussi le grand chelem : l’incroyable Martin Lundström, qui a maintenant recueilli 17 médailles d’or de ses participations à des Masters; Bernt Östlund, chez les hommes de 70 ans et plus; Bjarne Andersson, chez les hommes de 55 ans et plus; et la dernière, mais non la moindre, Ruth Svensson, chez les dames de 60 ans et plus, qui est d’ailleurs en têtes des médaillés suédois à la Masters. Orjan Sandler, chez les hommes de 55 ans et plus, a remporté notre seizième médaille d’or. Une médaille d’argent et quatre de bronze sont venues compléter la récolte de médailles lors de ces championnats pour les vétérans, qui se sont déroulés sous un soleil radieux et qui, à notre avis, ont été très réussis tant pour l’atmosphère générale qui régnait que pour l’esprit de camaraderie. Le drapeau suédois doit encore flotter dans le bois de Trentino, au point de ravitaillement que nous avions le dernier jour de l’épreuve sur longue distance. Hilding Hellström et moi-même, qui étions les derniers à quitter l’endroit, après avoir distribué pendant huit heures des boissons aux skieurs, avons tout simplement oublié le drapeau.

Certains tentent de déprécier les performances de nos coureurs dans les catégories des plus âgés en insinuant qu’il y a peu de participants et que la concurrence est faible. On oublie que la sélection chez les skieurs plus âgés commence bien avant les compétitions elle-mêmes. Ce ne sont que des hommes et des femmes exceptionnels qui parviennent à maintenir leur motivation à la fois pour s’entraîner et pour participer aux compétitions et qui, en outre, sont en mesure de demeurer actifs à un âge avancé. La Suède, pour une raison ou une autre, a toujours été bien représentée, en quantité et en qualité, dans les catégories des skieurs plus âgés.

Lors des championnats suédois pour les vétérans qui se dérouleront à Sunne en 1998, l’Association suédoise des skieurs célébrera son dixième anniversaire. Nous espérons que ce sera une grande fête où un nombre record de participants s’inscriront. Nous pouvons déjà vous assurer une excellente organisation ainsi que des pistes de première classe. Les championnats de cette année à Haninge ont été un franc succès. Le Club sportif Jordbãnningarna et l’Association sportive Linden commandent l’admiration pour les prodigieux efforts qu’ils ont déployés pour que les épreuves aient lieu. Les coûts des nombreux  » camions de neige  » auxquels on a dû recourir ont bien failli ruiner les clubs. C’est grâce à tous les commanditaires associés, dont le principal était Folksam, que les pertes ont pu être gérées. Les clubs auraient pourtant bien mérité les profits, déjà prévus au budget, qu’un hiver normal leur aurait procurés.

En l’an 2000, la Masters World Cup se tiendra en Suède, selon le programme actuel. C’est la ville de Kiruna qui a été choisie lors de la réunion annuelle de la WMA à Folgaria pour être l’hôte de cette coupe. Les épreuves s’échelonneront entre le 19 et le 25 mars, ce qui nous épargne enfin les ennuyeux conflits de calendrier avec la Vasaloppet qui ont été la règle au cours de la dernière décennie. Nous nous réjouissons également d’apprendre que nous n’aurons plus à perdre du temps dans les longs déplacements vers le lieu de compétition, comme c’est souvent le cas lors des Masters.

Nous souhaitons donc  » Bonne chance !  » à Kiruna dans l’accomplissement de l’énorme tâche que représente la responsabilité d’organiser la Masters World Cup. Mais, en attendant, les skieurs vétérans du monde entier vont s’affronter à la Masters de Lake Placid aux États-Unis. Les épreuves dureront du 1er au 7 mars. Nous espérons, en dépit de l’habituel chevauchement avec la Vasaloppet, que la troupe suédoise pourra, comme de coutume, compter sur une participation nombreuse et de bon calibre. Pour tâcher de maintenir les coûts à un niveau raisonnable pour nos membres, l’Association suédoise des skieurs vétérans organise des voyages à la Masters sans quelque visée lucrative. Parmi les skieurs inscrits à ces voyages, figure Tore Vasell, un ancien grand coureur de Brãnnan. Il fait maintenant un come-back qu’il motive en ces termes :  » C’est l’occasion rêvée pour moi de visiter l’Amérique !  »

Mai 1999

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>