«

»

La dysfonction sacro-iliaque

La dysfonction sacro-iliaque par Lucie Demers

La pratique du ski de fond peut entraîner de nombreuses blessures, 10 % de celles-ci se situant au niveau du tronc. Parmi ces blessures, nous retrouvons la dysfonction sacro-iliaque [SI]. Comment la reconnaître ? Quels sont les mécanismes de production ? Que faire lorsqu’elle survient ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre afin de vous permettre une meilleure compréhension et prévenir une blessure éventuelle.

Les articulations sacro-iliaques

Elles font partie de la ceinture pelvienne qui, elle-même, est considérée comme étant la jonction entre le segment vertébral et les membres inférieurs. La ceinture pelvienne est formée par les os iliaques et le sacrum qui, lui, s’articule avec chaque os iliaque. De très forts ligaments stabilisent l’ensemble.

Plusieurs muscles influencent l’articulation sacro-iliaque. Les principaux sont : les ischio-jambiers [face postérieure de la cuisse], le psoas [face antérieure de la hanche], la bandelette ilio-tibiale [face latérale de la cuisse], le pyramidal [fesse], le droit antérieur [face antérieure de la cuisse].

La fonction principale de l’articulation sacro-iliaque en est une de mise en charge, soit du support du corps et d’absorption du poids. Elle joue aussi un rôle dans la mobilisation vertébrale en éliminant le stress entre la jonction des vertèbres lombaires et le sacrum.

Les mécanismes de production de la dysfonction sacro-iliaque

Ils sont reliés à plusieurs facteurs :

  • vice de posture, hyperlordose, scoliose;
  • les chutes avec contusion directe au sacrum;
  • les faux mouvements impliquant une rotation brusque du segment lombo-sacrée [mouvement de glisse incontrôlé];
  • inégalité des membres inférieurs;
  • microtraumatismes répétés;
  • débalancement musculaire;
  • diminution de la mobilité par des rétractions musculaires.

Quels sont les signes et les symptômes que vous rencontrerez?

Douleur unilatérale pouvant irradier à la région inguinale et aux membres inférieurs, douleur lors des changements de position, malaises posturaux, sensation de lourdeur locale. Il est important de préciser qu’il est facile de confondre un problème lombaire bas avec une dysfonction sacro-iliaque.

Comment prévenir ce problème?

Il est très important de faire des étirements avant et après le ski de fond. Voici les groupes musculaires à favoriser :

  • quadriceps;
  • ischio-jambier;
  • bandelette ilio-tibiale;
  • pyramidal;
  • psoas.

Avoir une bonne position du tronc lors de la glisse. Plus on est penché, plus on augmente le travail au niveau de la région lombo-sacrée.

Si la douleur persiste, vous pouvez appliquer de la glace [15 minutes maximum] après l’activité et consulter par la suite un spécialiste en médecine et physiothérapie du sport qui pourra évaluer et traiter le problème adéquatement.

Janvier 1995

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>