«

»

Une chute, c’est si vite arrivé…

Une chute, c’est si vite arrivé… par Patrice Pépin

Il est agréable de pratiquer le ski de fond dans des sentiers bien entretenus et bien balisés. Mais parfois, il peut nous arriver de chuter et de se retrouver dans le décor lorsque notre ski prend dans la neige, dans une branche ou que la piste est glacée. Pendant la chute, on a le réflexe facile de se protéger en étendant les coudes et en faisant une extension des poignets. Très souvent, on en sort avec une bonne frousse mais à l’occasion, on peut se relever et éprouver une douleur au poignet.

L’articulation du poignet est composée du radius, du cubitus et de huit petits os en plus d’un disque qui assure à cette articulation une très bonne mobilité. La présence de multiples ligaments assure la stabilité entre les os qui sont recouverts par la capsule articulaire. Cette dernière contient le liquide synovial qui assure la lubrification de l’articulation.

LÉGENDE

1: Semi-lunaire
2: Pyramidal
3: Pisiforme
4: Os crochu
5: Grand os
6: Trapèze
7: Trapézoïde
8: Scaphoïde

Mais Cependant, qu’arrive-t-il lors d’une chute ? À première vue, il se peut que vous ne présentiez qu’une entorse où les ligaments et la capsule sont étirés. si la douleur est assez importante et que vous avez de la difficulté à bouger votre main et votre poignet, il est souhaitable de consulter et de passer une radiographie. La fracture de Pouteau-Colles est la plus fréquente à survenir lors d’une chute avec le poignet en extension. Celle-ci se caractérise par une fracture de l’extrémité distale du radius. Il est donc important de savoir quel aspect a la fracture afin d’y apporter le meilleur soin. Si tout est bien orienté, une immobilisation plâtrée de quatre à six semaines sera conseillée. Si, par contre, il ne semble pas y avoir de fracture, vous présentez probablement une entorse et l’immobilisation avec une orthèse ou un « taping » pour quelque temps permettra à l’articulation de bien guérir. Si après cette période de temps, la douleur reste passablement la même, il est important de consulter à nouveau. À la suite du plâtre ou de l’orthèse, les exercices de flexibilité et de renforcement seront utiles afin de retrouver la meilleure fonction possible au niveau de votre articulation.

Bon ski.

Janvier 1996

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>