«

»

Les Sentiers du Moulin 2010

 

Nom: Les Sentiers du Moulin (Lévis-Mirepoix) – 23 janvier en 2010
Distances: 10 km (F), 15 km (H)
Style: classique

Cette épreuve est une nouvelle venue dans la famille des Loppets. Souhaitons-lui bonne chance. Un gros merci aux organisateurs (André et ses acolytes) pour avoir pris le relève de la défunte Lévis-Mirepoix.
La course étant jumelée à une épreuve du circuit J. H. Lamontagne, il y a de nombreux skieurs de tous âges qui y participent. Les départs se font aux quinze secondes, selon les catégories. Renseignez-vous pour votre heure de départ.

Les compétiteurs doivent détenir une licence de course provinciale ou se procurer une licence provinciale d’un jour (disponible sur place).

L’événement utilise le nouveau modèle de SFC. Les catégories, modifiées selon les âges, sont les suivantes :

  • Année de naissance : 1978 à 1969 Maître F1 ou H1
  • Année de naissance : 1968 à 1959 Maître F2 ou H2
  • Année de naissance : 1958 à 1949 Maître F3 ou H3
  • Année de naissance : 1948 à 1939 Maître F4 ou H4
  • Année de naissance : 1938 et moins Maître F5 ou H5

Le chalet principal ne peut être utilisé par les coureurs. C’est le chalet Waterloo qui est mis à leur disposition. L’espace disponible à l’intérieur du chalet étant limité, il est conseillé de farter dehors (et d’amener son banc de fartage, ainsi que les extensions électriques). Vous aurez le plaisir d’être en plein air et de ne pas respirer les vapeurs de chlore, fluor, molybdène, etc.

Le stationnement est immense. Vous n’aurez pas de problème pour y trouver une place.

Les maîtres doivent skier : trois boucles (F1 à F4) et quatre (H1 à H4)
trois boucles (F5 et H5)

Le plateau de départ est mitoyen du chalet Waterloo. Large et bien dégagé, il est suivi d’une ligne droite de 450 m (plane). Profitez-en pour vous placer avec les skieurs de votre calibre. N’ambitionnez pas trop, un virage serré, à gauche va vous propulser vers une longue montée de 1,5 km. Pas de récupération pendant la montée (si ce n’est un faux plat descendant de 300 m, après le premier mur). Si vous partez trop vite, il va être difficile de garder le tempo pendant ces 1,5 km. Vous risquez de ne plus pouvoir suivre vos lapins et de nuire aux poursuivants. La piste est assez large pour doubler, sans problème (sauf deux petits murs, qui peuvent nuire aux excités).

Au km 2, un virage à gauche (très serré) marque le retour vers le plateau de départ et le début de la descente (rapide et longue de 1,5 km). C’est le moment de récupérer. Les 500 premiers mètres sont parallèles à la piste utilisée pour la montée. Un petit coup d’œil peut vous donner la position des poursuivants. Un peu avant le troisième kilomètre, deux virages (gauche puis droite) demandent votre attention. Ce n’est pas le moment de se déconcentrer. La descente continue jusqu’à un virage droite-gauche qui ramène en vue du chalet.

La piste à prendre pour entamer le second tour est bien indiquée (tout droit). Selon votre catégorie, il reste encore quelques tours à faire. Vous êtes responsable de votre parcours.

Lors du dernier tour, n’oubliez pas de prendre la direction « Arrivée ». Un virage à gauche très (très) serré vous y conduira. C’est le moment de sprinter, la foule est là pour vous encourager. En passant devant la ligne, saluez les officiels, les photographes, les spectateurs, les amis, les bénévoles, les jeunes (certains d’entre vous sont leurs modèles, ne l’oubliez pas).

Vu le nombre imposant de catégories de skieurs, le lunch est plutôt spartiate mais la caisse de bananes est toujours pleine et à votre disposition.

La remise des médailles se fait à l’extérieur (rapidement) et elle est suivie par le tirage de prix de présence.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>