«

»

Loppet Mouski 2010

Nom: Loppet Mouski – 16 janvier en 2010

Distance: 30 km, 20 km
Style: classique
Participants, en 2007: 12 H dans le 30 km
2 F dans le 20 km

Et pourquoi pas une petite visite à Rimouski ?

La course est organisée par le Club Mouski. Pour y accéder, prendre la sortie 610 de l’autoroute 20, emprunter la route 232 Ouest (pour 9 km) vers Sainte-Blandine. Tourner à droite (à l’église de Sainte- Blandine) sur le chemin Saint-Joseph. Après 4 km, tourner à gauche sur la route du Club des Raquetteurs.

La particularité de la course réside dans le nombre de boucles à effectuer. Selon la distance choisie, le skieur doit entreprendre trois boucles de 10 km s’il participe au 30 km ou deux boucles de 10 km s’il est inscrit au 20 km.

Pour les femmes : 2 boucles de 10 km, pour les hommes : 3 boucles de 10 km, avec un dénivelé de 175 mètres pour chacune des boucles.

Pour les coureurs qui n’ont pas l’occasion de reconnaître le parcours, avant une compétition, une course dans laquelle on effectue plusieurs boucles identiques présente un avantage certain. Lors de la première boucle, il est possible de mémoriser l’emplacement de différentes zones stratégiques: montées, descentes, virages dangereux, zones de dépassement, emplacements des postes de ravitaillement, etc. Lors des boucles suivantes, il faut savoir profiter de ces points de repère et en tirer avantage: lever le pied avant un mur, accélérer au sommet d’une côte, si on est certain de la proximité d’une zone de récupération, etc. Concentrez-vous donc sur votre premier tour. Lors du dernier tour, il sera plus facile de doser adéquatement les efforts, puisqu’on connaît la piste.

Pour les tests de glisse, aucun problème. On peut les faire dans les cent premiers mètres, dans un beau virage et une longue descente. La salle de fartage est proche pour les ajustements de dernière minute.
Si vous n’êtes pas trop occupé à discuter avec vos amis, vous pourrez entendre le signal du départ. Vous disposerez alors d’un kilomètre de piste (faux plat descendant) pour vous placer dans un groupe de skieurs de votre calibre.

Quelques bosses vont vous tirer de vos rêveries et vous ramener à la réalité: vous êtes en course et il faut souffrir. Les organisateurs ont donc placé au km 3,5 une belle montée de 500 mètres, histoire de réveiller vos douleurs arthritiques. Rassurez-vous, une descente et un faux plat vous attendent, peu après. Relaxez votre « cardio » tout en profitant de la glisse. Au km 5, virage serré à gauche ; on retourne vers le plateau de départ. Ce virage se fait presque en plein bois, attention à vos spatules. La piste demeure plane mais sinueuse.

Pour varier un peu, le long du grand Lac Macpès (paysages de rêves), une série de montées et descentes vous tiendront occupé. Le profil général reste cependant plat. Sur votre droite, le paysage vaut le coup d’œil (ne paniquez pas si vous n’en profitez pas au premier tour, vous pourrez le faire dans le tour suivant (ou le suivant).

Au bout du lac, une belle bosse de 500 mètres va grignoter une partie de vos énergies. Mais les organisateurs (bons princes) ont placé 800 mètres de descente, juste après. Attention, ça peut aller vite, et remonter aussi sec (mais moins vite, ce n’est plus la gravité qui vous déplace, ce sont vos muscles et votre cardio). On escalade donc un dernier mur de 200 mètres, juste avant d’aborder un long faux plat descendant agrémenté de quelques petites bosses. La zone dans laquelle il faut quitter la piste principale, pour faire la boucle, est bien indiquée (bien entendu une ou deux boucles supplémentaires vous attendent, selon la catégorie dans laquelle vous êtes inscrit).

Lors du dernier tour, le plateau d’arrivée est visible bien avant qu’il ne soit indiqué. Une longue ligne droite vous y amène.

Le lunch vaut le déplacement. La lasagne donne le goût de s’inscrire illico pour l’année suivante. Les cérémonies de remise des médailles sont rapides et conviviales.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>