«

»

Mont Grand Fonds 2010

MONT GRAND FONDS – 6 FÉVRIER en 2010

Distances: 35 km, 17,5 km
Style: classique
Participants, l’an passé: 38 (8 F / 30 H) dans le 35 km
12 (4 F / 8 H) dans le 17,5 km

L’événement est organisé par le club de ski du Mont Grand-Fonds. Pour s’y rendre, suivre la route 138 Est jusqu’au pont qui traverse la rivière Malbaie (à l’entrée de La Malbaie). Tourner à gauche pour traverser le pont puis à gauche à sa sortie pour prendre le chemin de la Vallée. Après 1,5 km, tourner à droite sur le Chemin des Loisirs que l’on suit sur 12 km, jusqu’au stationnement du centre de ski. Et quel stationnement… Il y a de la place pour tous. En prime : la salle de fartage est proche. L’accueil se fait dans le bâtiment principal. On peut y laisser les affaires personnelles, récupérer les dossards et le billet pour le lunch.

La salle de fartage (bâtiment situé à une cinquantaine de mètres) est vaste, bien équipée en bancs de fartage, et un joueur d’accordéon vous bercera au son de quelques ritournelles pendant que vous flattez vos skis. Deux pistes, idéales pour les tests de glisse, sont disponibles, le long du plateau de départ (devant la salle de fartage).

Cette année, les épreuves se déroulent en classique.

  • Pour le 35 km : une boucle de 28 km suivie d’une boucle de 7 km. La première boucle a la forme d’un 8, le centre du 8 se trouvant environ au cinquième kilomètre.
  • Pour le 17,5 km : une boucle de 17,5 kms

La piste est bien tracée, large et il y a deux traces tout le long. La double poussée est de mise sur une bonne partie du trajet. Le centre est ouvert au public pendant la course. Il se peut que vous ayez à demander la piste à des non-compétiteurs. Pensez-y à l’avance, ces skieurs n’ont pas l’habitude de voir passer des «machines» et ne se tassent pas vite (ou pas du tout).

Dès le départ, on fonce plein nord, pour deux km de faux plat, jusqu’au premier relais, «La promenade». Une montée assez raide, d’environ un kilomètre, va ensuite occuper vos poumons, entre le km 2,5 et le km 3,5. Un petit repos de 500 m avant d’atteindre le deuxième relais «Les lions». Les organisateurs ont ensuite placé une petite portion plane pour que vous puissiez récupérer. Vers le km 4,5, on croise (sur la droite) la piste qui nous ramènera au plateau de départ, dans 13,5 km. On longe maintenant le lac Comporté (sur 1,5 km). Au km 6,5 une nouvelle montée vous propulse (lentement) vers le troisième relais «Chez George», au km 7,5. Un ravitaillement en boisson énergétique y est possible. Les coureurs du 17,5 km vont nous quitter, en empruntant la piste de droite pour rejoindre le plateau de départ.

Attention, la descente commence (le petit mur du km 8,5 ne pose aucun problème) et il faut être attentif au km 9. La piste est en devers et on est déporté vers la gauche. La vitesse est encore accentuée par une portion de ligne droite assez abrupte. Lorsqu’on aperçoit le petit pont de bois, la prudence est de mise. Le virage à droite est serré. Un petit chasse-neige serait le bienvenu. C’est le seul passage ou il est conseillé de ne pas rester dans les traces. Voilà, on en a terminé avec les descentes.

Le point le plus au nord du parcours est collé sur le lac Plongeon, vers le onzième kilomètre. Un virage au Sud et on retourne vers le départ. Non sans peine puisqu’un faux plat montant assez accentué, de 1,5 km (entre le km 12,5 et le km 13,5), va hypothéquer votre énergie. Par chance, il est suivi d’une portion plane jusqu’au quatrième relais «Les Aventuriers» (ravitaillement possible), au km 14. La portion plane continue (les amoureux de la double poussée vont en avoir pour leur argent). Au km 16,5, la piste utilisée par les participants du 17,5 km nous rejoint sur la droite.

Au km 18, on croise la piste utilisée un peu plus tôt. Les derniers kilomètres de la première boucle sont plats. Trois petites montées (qui font mal aux jambes), entrecoupées de faux plats descendants nous conduisent au plateau de départ (ravitaillement possible). Virage serré à gauche, devant les spectateurs, et on repart pour une boucle de 7 km. On emprunte la même piste qu’au départ.

À partir du premier relais «La Promenade» et pour 500, la piste est à double sens. Vous pouvez rencontrer les premiers skieurs du 35 km (ou les derniers du 17,5 km) arrivant face à vous. Soyez prudents. La piste est ensuite parallèle et proche de celle du retour. On peut y apercevoir les skieurs qui ont presque terminé la course et rentrent au bercail.
Au deuxième relais «Les Lions», il ne faut pas manquer la fourche à gauche pour prendre la piste du retour. Un faux plat descendant mène à la ligne d’arrivée.

On s’écroule (pour la photo), on se mouche, on remet le dossard, on se réhydrate et on va vite dire aux amis que le fartage n’était pas bon ou très bon (selon la performance qu’on vient d’enregistrer).

Pour le lunch (soupe, fruit, muffin), il faut se rendre au bâtiment principal. La cafétéria propose plusieurs mets appétissants (surtout après une course), et c’est au second étage, dans le calme que le lunch se déroule.

La remise des médailles et les tirages de prix de présence se font au Pub «Le Sommet». Bonne occasion de célébrer une victoire (ou une participation), une bière à la main. Il faut bien régénérer les pertes en sels minéraux…

Et voilà, on se revoit l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>