«

»

Comment mater le vent!

Comment mater le vent ! par Benoît Roy

On sait que dans une descente, une bonne position de recherche de vitesse [par rapport à une position debout] peut réduire la résistance de l’air de près de moitié. C’est un bon investissement tant que vous n’entrez pas dans le décor ! On a vu aussi que ça peut être payant de réduire son excès de poids, spécialement dans les montées.

En ski de fond, les vents sont probablement moins incommodants qu’en vélo. Cependant, travailler en peloton peut être presque aussi rentable qu’à vélo. Saviez-vous qu’un faible vent de face de 15 km/h est suffisant pour vous forcer à réduire votre vitesse d’environ 25 % si vous voulez garder la même dépense d’énergie ?

Supposons que vous skiiez à une vitesse de 20 km/h, alors que faire ? Pourquoi ne pas exploiter la même stratégie que les cyclistes. Saviez-vous que le simple fait de skier sur les  » talons  » [environ 3-40 mètres] de celui ou celle qui vous précède, est suffisant pour réduire la résistance due à l’air d’environ 30 % ? Ceci correspond à une économie d’énergie appréciable, spécialement dans les situations où on est confronté à des vents de face, par exemple sur des lacs ou autres grands espaces. C’est une bonne manière de s’entraider pourvu que ce ne soit pas toujours la même personne à l’avant. Évidemment, votre champ visuel n’a pas à se limiter au postérieur qui vous précède, à moins que…

1991

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>